Imprimer

Hypnose

Hypnose

 

 

HYPNOSE

L’hypnose a été l’une des premières formes de psychothérapie moderne. Découverte et utilisée dès le début du XIX siècle, c’est cependant avec Hyppolite Bernheim (1840-1919), professeur à la faculté de médecine de Nancy, qu’elle devient une véritable méthode psychothérapique.
Bernheim montre que l’hypnose ne fait que favoriser la suggestibilité et constate que le sommeil n’est pas nécessaire pour la manifestation des phénomènes hypnotiques (modifications sensorielles, anesthésies, contractures, hallucinations, obéissance aux suggestions, amnésie post-hypnotique,…).
Freud a rencontré Charcot et Bernheim, ce qui lui permettra de structurer par la suite la dimension de l’inconscient et du refoulement qui seront le fondement de la psychanalyse.

On considère aujourd’hui l’hypnose comme un état d’attention modifié, de polarisation psychique qui peut être auto-provoqué ou provoqué par une autre personne et qui entraine des modifications de la conscience, de la mémoire, de la sensibilité et une suggestibilité accrue. Les procédé utilisés et les étapes d’une séance n’ont guère varié depuis l’origine : induction de l’état hypnotique par différentes techniques (fixation d’un point lumineux ou induction verbale notamment) ; approfondissement progressif de la transe ; suggestions hypnotiques à visée thérapeutiques ; retour à l’état normal.

Le psychiatre Milton Erickson recourt à l’hypnose comme moyen de communication avec l’inconscient. En effet, comme les psychanalystes, il accorde une place importante aux processus inconscients. Cependant la conception qu’il en a est plus proche de celle de Jung que de celle de Freud. L’inconscient est pour lui un « grand réservoir de ressources » qui contrebalance les limites de la conscience. C’est une source de créativité et de changement.
Le travail thérapeutique consiste donc à libérer les ressources inconscientes en contournant les défenses de la conscience. L’état de conscience modifiée produit par l’hypnose permet de faire passer les suggestions thérapeutiques.

Les vies antérieures, la réincarnation ...

 

La thérapie par régression dans une vies antérieurespeut être, (lorsque aucune autre explication ne peut être trouvée), utilisée pour apporter des réponses et des solutions. D'abord au moyen d'une prise de conscience de l'origine du problème et de tout autre travail qui peut être envisagé comme pour un souvenir ordinaire.

Pour ce qui est des théories sur les vies antérieures, ou la réincarnation, plusieurs explications peuvent être envisagées:

  • les théories de C.G.Jung sur l'inconscient collectif...
  • une métaphore de notre inconscient qui nous parle de cette manière...
  • une histoire totalement fantasmée par notre propre inconscient (comme dans un rêve)...
  • nos cellules ou gênes qui gardent en mémoire ce qu'elles ont été (rien ne se crée, rien ne se perd, tout de transforme) et nous envoient des souvenirs lorsque nous sommes en état de réceptivité...
  • Et pourquoi pas ?
  • la réincarnation existe bel et bien et nous vivons plusieurs vies ... il y a donc bien une (des) vies antérieures.

Quelle que soit la réalité de ces explications sur les vies antétieures, le plus important à considérer est que beaucoup de personnes  obtiennent des changements positifs et bénéfiques grâce à ces régressions hypnotiques.On  y aura donc recours en respectant le plus de précautions possible pour le bien-être et l'équilibre psychologique futur du sujet.

Etant donné qu'un état de transe profonde est nécessaire pour cette expérience, il faudra parfois patienter plusieurs séances d'hypnose, avec une transe de plus en plus profonde pour atteindre l'état désiré... et commencer à explorer les vies antérieures.

Même si réincarnations ou vies antérieures n'ont pas de fondement scientifique, et n'en auront sûrement jamais, nombreux sont ceux qui ont vécu des expériences de souvenirs, de connaissance d'un lieu sans y être jamais allé... et qui continuent de fasciner au cours des époques. Rappelons tout de même que ces notions de réincarnations ou vies antérieures sont propres au bouddhisme et autres cultures anciennes. Quelquefois, ce sera l'attirance, voire fascination, pour une culture particulière, un lieu ou une époque qui  pourra laisser penser que la personne peut y avoir vécu (?).

Pour ma part, je suis persuadé que la seule curiosité ne  peut être suffisante pour "ouvrir la porte" aux souvenirs de vies antérieures.

Que peut donc faire une hypnothérapie individuelle?

L'hypnose ericksonnienne sera, bien sur, la plus indiquée pour ce travail de régression à la recherche de vies antérieures et autre réincarnations, et permettra de travailler en toute sécurité en utilisant de multiples  précautions pour éviter une abréaction  désagréable pour le sujet...