Imprimer

Sophrologie

Sophrologie

Sophrologie

 

 

Pensez à "cliquer" sur les images en bas de la feuille pour ouvrir d'autres pages

(L'hypnose)

 

 

Voltaire disait: "J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé"

 

La sophrologie est une méthode qui aborde l’être humain dans sa globalité,

l’amène à une ouverture de conscience et plus de présence à lui-même et au monde.

Aide à la préparation aux examens, à une compétition sportive, à un entretien d’embauche, à la retraite, …

Aide à passer les moments délicats de notre vie : arrêter de fumer, gérer le baby-blues, mieux vivre une séparation suite à un divorce, un décès…

 

Texte écrit par le Dr Myriam CHAUMERY,

Médecin-Homéopathe,

Psychothérapeute en approche intégrative et approche centrée sur la personne,

Sophranalyste.

enseignante au CSOI (Collège de Sophrologie de l’Océan Indien à La Réunion) :

 

La sophrologie a été créée dans les années 1960 par le professeur Alfonso Caceydo, psychiatre d'origine colombienne exerçant à Barcelone.

Voici sa définition :

"La SOPHROLOGIE" est l'étude de la Conscience Humaine et de ses modifications

par des moyens physiques, chimiques et psychologiques

dans un but d'application médicale, thérapeutique, prophylactique et pédagogique".


La sophrologie étudie les modifications d'états de conscience, les modifications de vigilance et les moyens de produire ces modifications. Elle utilise des moyens qui lui sont propres, mais aussi toutes les techniques susceptibles de répondre à cette définition comme le conçoit l'Ecole Française.

Science de la conscience, elle est aussi un art qui prend pour fin la personne humaine et son épanouissement. Le terme de sophrologie se décompose comme suit : sos-phren-logos que l'on pourrait traduire par science de l'esprit serein avec la notion d'harmonie qui s'en dégage.

 

Elle est issue:

  • De la phénoménologie de Husserl, le phénomène (la sensation physique) est considéré hors jugement : c'est comme ca ici et maintenant.
  • Elle dérive de l'hypnose.
  • Elle fait appel aux traditions de l'Orient et cette jonction Occident-Orient permet à l'homme occidental d'aborder des conceptions et des pratiques difficilement appréhendables.
  • Elle peut se référer aux travaux de Merleau-Ponty (phénoménologie de la perception), et de J.H.Schultz ; ainsi qu'à ceux de W. Reich et A. Lowen pour le développement de la Relaxation Dynamique.

 

Une séance de sophrologie:

  • La voix du Sophrologue induit un premier état de détente, par un relâchement musculaire, entraînant une modification du niveau de conscience, une véritable " relaxation mentale " amenant le sujet dans un niveau de conscience situé entre la veille et le sommeil que l'on nomme niveau sophro-liminal ou zone X.

 

 

  • Dans cet état de conscience où le système de perceptions pourra être activé, se situe le travail proprement dit :

 - Travail dit " recouvrant " utilisant la suggestion qui entre dans le cadre des thérapies comportementales. Ces techniques sont utilisées comme méthodes d'entraînement aussi différentes que la préparation à l'accouchement, l'éducation de la mémoire, la préparation aux examens, aux épreuves sportives, etc. mais aussi pour activer une fonction organique, augmenter l'efficacité d'un traitement, en diminuer les effets secondaires etc.

 

 - Travail dit " découvrant " qui entre dans le cadre des psychothérapies. Dans cet état de conscience le sujet se découvre et parfois redécouvre des fragments de son histoire. Les " Techniques Sophroniques " ont l'avantage de contribuer à apporter une augmentation de " Présence ", le sujet abandonnant son volontarisme pour " Sentir ". Le dialogue qui s'installe ensuite fait partie intégrante du travail thérapeutique, voir de la cure analytique s'il s'agit d'une sophroanalyse.

 

 - Le travail en " relaxation dynamique " dit " pédagogiquement découvrant " fait de la sophrologie une thérapie psycho-corporel. S'appuyant sur des techniques orientales et les travaux de Reich et de Lowen, il permet l'intégration du schéma corporel, de travailler sur l'image du corps et apporte au sophrologue thérapeute une dimension particulière, celle de l'espace corporel véritable mémoire de notre histoire.

 

 - L'entraînement ou la cure sophronique se vit en relation duelle ou en groupe

 

Ce qu'elle n'est pas :

La sophrologie n'est pas de la relaxation.

Elle utilise des techniques de relaxation comme moyen de modification de l'état de conscience.

De la même façon, elle utilise la respiration comme outil et elle n'est pas de la respiration.

 

Des contre-indications:

La principale contre-indication est d'ordre iatrogénique, c'est à dire lié au sophrologue lui-même. L'erreur éventuelle et dangereuse serait de vouloir "banaliser" la Sophrologie en se référant à des méthodes insuffisamment maîtrisées. 

Le sophrologue est tenu à une formation rigoureuse, constamment entretenue.

L'application de la Sophrologie est donc d'abord pour le praticien une prise de conscience de son propre potentiel et de ses responsabilités.

La position de sophrothérapeute comme celle de sophroanalyste implique obligatoirement sans aucune restriction le praticien à un parcours thérapeutique personnel en plus de sa formation en sophrologie.

 

La Conclusion revient au Dr Jean-Pierre Hubert

                                                                                                        Co-Président-Fondateur de l'Ecole Française :

" La Sophrologie est une méthode scientifique qui utilise les stimulations organiques et la respiration, qui a pour but d'établir un équilibre entre le Corps et l'Esprit. "

Université de Sophrologie et de Bioanalyse de Paris

 

 

Code de déontologie                                                

L'objectif de ce code est de définir des principes généraux et d'établir les normes de conduite professionnelles des sophrologues, d'informer et de protéger le public qui recherche leurs services. Les sophrologues sont responsables de l'observation des principes inhérents du code de déontologie et se doivent d'utiliser le code comme base d'une bonne pratique plutôt que comme ensemble d'exigences minimales. Les formateurs en sophrologie sont tenus de se conformer à ce code de déontologie dans leurs relations avec les étudiants.

 

Relations Sophrologue/Client - Formateur/Etudiant

 

La relation Client/Sophrologue est une relation professionnelle dans laquelle la demande du client détermine l'objectif du travail au mieux des intérêts du client. La mise en place d'un contrat écrit ou oral qui peut-être réévalué, précise les moyens d'y parvenir dans le respect de ce code de déontologie. La dignité, la valeur et le caractère unique du client doivent être respectés en toute circonstance. Les sophrologues ont pour objectif de promouvoir un élargissement du champ de conscience, de faciliter le développement, l'épanouissement et l'autonomie du client. Ils visent à élargir le champ des possibles, leur volonté et leur capacité à accepter les responsabilités des décisions qu'ils prennent. Les sophrologues doivent reconnaître l'importance de la relation pour l'efficacité de l'acte sophronique, connaître le pouvoir et l'influence inhérents à la situation. Le Sophrologue doit agir en cohérence avec cette reconnaissance et ne pas exploiter ses clients financièrement, sexuellement, émotionnellement ou mentalement en fonction de son propre avantage, de ses propres besoins ou d'une quelconque idéologie. Le harcèlement sexuel, sous forme de commentaires, gestes, contacts physiques de nature sexuelle, délibérés ou répétés n'est pas éthique. Le sophrologue a besoin d'être vigilant lorsque d'autres relations ou des engagements extérieurs entrent en conflit avec les intérêts du client. Lorsqu'il existe un tel conflit d'intérêt, il relève de la responsabilité du sophrologue de le déclarer et d'être prêt à travailler les problèmes impliqués. Les sophrologues ont besoin de reconnaître que les relations duelles telles que relation d'employeur, d'ami proche, de famille ou de conjoint altèreront probablement leur jugement professionnel.

 

Confidentialité

 

Tous les échanges entre le sophrologue et le client doivent être confidentiels. Lorsqu'un sophrologue a un quelconque doute à propos des limites de la confidentialité, il doit rechercher de la supervision. Le client doit être informé que dans des circonstances extrêmes, lorsqu'il représente un danger pour lui-même ou pour les autres, le sophrologue peut sortir de la confidentialité et entreprendre une action appropriée. Lorsqu'un sophrologue souhaite faire usage d'informations spécifiques recueillies au cours du travail avec un client en vue d'une conférence ou d'une publication, il doit obtenir la permission du client et préserver son anonymat.

 

Compétence

 

Les sophrologues doivent porter attention aux limites de leurs compétences. Lorsque le sophrologue reconnaît avoir atteint ses limites, la consultation d'un collègue ou d'un superviseur est essentielle. Il peut aussi s'avérer approprié d'adresser le client à quelqu'un d'autre.

 

Développement continu

 

Les sophrologues ont une responsabilité particulière qui consiste à poursuivre leur développement personnel et professionnel au travers de formations complémentaires de thérapie personnelle et supervision régulière.

 

Responsabilité

 

Les sophrologues acceptent des clients adaptés à leur formation, à leurs compétences, et à leurs modalités de supervision. Les contrats avec les clients qu'ils soient écrits ou verbaux, sont explicites à propos des honoraires, des modalités de paiement, des congés, des annulations de séances de la part du client comme du sophrologue. La durée et l'objectif du contrat, l'envoi à d'autres thérapeutes, la fin du travail sont l'objet de discussion avec le client et un accord mutuel sera recherché. Les sophrologues doivent envisager un besoin particulier de supervision en cas de crise personnelle, de maladie physique, de menace de mort.

 

Publicité

 

La publicité doit se limiter à des descriptions des services disponibles et des qualifications de la personne qui les fournit. La publicité ne doit pas comporter de témoignages, faire de comparaisons ni impliquer d'aucune façon que les services fournis sont plus efficaces que ceux fournis par d'autres approches thérapeutiques.

 

Sécurité

 

Les sophrologues doivent prendre les précautions appropriées pour assurer la sécurité de leurs clients dans l'environnement dans lequel se déroule le travail. Il est fortement recommandé aux sophrologues de s'assurer que leur travail professionnel est couvert de façon appropriée par des assurances adaptées.

 

Poursuites légales

 

Le présent code de déontologie vise à régler les relations entre clients et sophrologues, étudiants et formateurs et peut servir de référence en cas de plainte. Le sophrologue reste seul responsable de sa pratique. 

 

C.S.O.I. le 24 Septembre 2002.

 

 

 

 


Hypnose

Hypnose